Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, a reçu, le 10 mai dernier, une centaine d’acteurs publics et privés, issus des huit organisations patronales et syndicales, d’associations représentant les personnes handicapées et des institutions des secteurs de l’emploi, de la formation professionnelle et du médico-social, dont le FIPHFP, qui lui ont présenté les premières conclusions relatives à la concertation visant à rénover l’offre de services à destination des personnes handicapées et des employeurs et à accompagner la réforme de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés.

Concernant l’axe 3, confié au FIPHFP, ce dernier a permis d’identifier les voies et les moyens pour développer les compétences acquises et pour sécuriser les parcours de formation professionnelle des personnes handicapées, notamment en développant des passerelles entre dispositifs de formation et milieu ordinaire de travail. La mobilisation conjointe des secteurs protégé et adapté ainsi que de l’ensemble des employeurs publics et privés va permettre, à l’avenir, d'accroître le niveau de qualification des personnes handicapées et de doubler les entrées en apprentissage dès la rentrée prochaine.

Ce qui va changer :

  • un accompagnement à la mise en accessibilité universelle de 100% des CFA en s’appuyant sur les référents handicap des CFA (un référentiel profil et mission),
  • un recensement des bonnes pratiques pour sécuriser les passerelles entre le milieu protégé et le milieu ordinaire de travail,
  • un mode opératoire de l’accessibilité des formations financées par le Compte Personnel de Formation (CPF).

> Télécharger le communiqué de presse ministériel détaillant l’ensemble de cette restitution et ses conclusions