La ville de Lille remporte le Trophée InitiaTH'iv 2019 face à Amiens Métropole qui présentait un projet tout aussi intéressant sur le sujet de l'inclusion des travailleurs d'ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) dans le milieu ordinaire de travail.

Présentation du projet d'Amiens métropole

Dans un contexte où 24% des personnes en situation de handicap ont un niveau de qualification égal ou supérieur au bac contre 49% pour l'ensemble de la population, l'accès à la qualification est un enjeu majeur auquel Amiens métropole apporte une attention particulière. Dans le cadre de sa convention avec le FIPHFP, le recrutement par la voie de l'apprentissage est un axe majeur (21 recrutements sur les 4 dernières années et 11 recrutements à venir). Les formations identifiées sont généralement le CAP jardinier, le CAP cuisine, le Bac professionnel secrétariat, le BTS assistant manager, le BTS informatique. Le partenariat engagé depuis de nombreuses années avec les structures du milieu protégé (Couthon et Polygone notamment) a permis de constater que certains usagers d'ESAT pouvaient prétendre à l'accès à la qualification. Constat partagé par Cap emploi Somme. 

Lors de la campagne de recrutement des apprentis en 2018, le service des ressources humaines et la réfèrente handicap d'Amiens métropole ont souhaité ouvrir, de manière expérimentale, le recrutement aux usagers d'ESAT. Les modalités d'intégration du CAP cuisine et les contraintes liées au poste ont été présentés à l'ESAT Polygone qui a proposé la candidature d'un usager. Cette personne a été reçue en entretien comme le prévoit la procédure et sa candidature a été retenue. 

           

 

 

 

 

 

 

 

Présentation du projet de la ville de Lille

Le CCAS de la ville de Lille assure la gestion d'un EHPAD de 155 lits répartis sur 6 résidences à taille humaine. L'une de ces résidences, "Rachel Méresse", est située dans le quartier de Vauban-Esquermes. Les résidences de l'EHPAD accueillent une population de personnes âgées très dépendantes qui vivent au sein des quartiers de la ville de Lille.Ces personnes sont isolées et ne reçoivent peu ou pas de visite.
Le CCAS de la ville de Lille assure également la gestion de l'ESAT Imprim'Services, habilité à accueillir 52 ETP sur un statut de travailleurs handicapés. Cet établissement contribue à la spécificité et à l'identité du CCAS de Lille, puisqu'il fait partie d'un des rares ESAT en France porté par un CCAS.
L'ESAT accueille des travailleurs en situation de handicap, encadrés par des professionnels du CCAS, ayant pour mission de les accompagner dans la réalisation d'activités professionnelles et dans leur projet d'évolution.
Les prestations proposées initialement par l'ESAT sont la conception graphique de document, l'impression, la gestion de mailing, le conditionnement, la mise à disposition de personnel...
La genèse du projet est double :

  • du côté de l'EHPAD, partant du constat que les personnes âgées étaient de plus en plus dépendantes et n'étaient plus en capacité de sortir de leur lieu de vie pour les résidents les plus dépendants, il fallait pouvoir leur proposer des activités "intra-muros", autres que les activités déjà existantes.
  • du côté de l'ESAT, la direction souhaitait développer l'intervention de personnel en situation de handicap hors les murs et avait déjà expérimenté avec succès des activités de petites restauration.

L'idée d'un Salon de Thé, au cœur d'un quartier étudiants, réunissait ces deux volontés.

Ce projet répond à plusieurs objectifs :

  • ouvrir l'EHPAD sur l'extérieur en incitant les habitants du quartier, via le salon de thé, à y entrer et à passer un moment,
  • améliorer l'image des EHPAD
  • promouvoir l'apprentissage par les travailleurs en situation de handicap de l'ESAT (de la confection/livraison de pâtisseries au service dans un salon de thé)
  • proposer un lieu d'accueil chaleureux pour le public au sein du quartier de Vauban-Esquermes
  • favoriser l'intergénérationnel